La question de la communication interne est cruciale. Une période de crise, où la plupart des équipes s’est retrouvée en télétravail et donc souvent écartée… l’un des principaux risques c’est l’isolement et le détachement. Le réseau social peut alors être la solution pour créer cette dynamique et travailler sur le collectif.

RSE…Qu’est-ce que c’est?

Un réseau social d’entreprise est un outil au service de l’entreprise pour permettre aux collaborateurs de s’exprimer et de partager des informations. D’ailleurs, nous ne sommes pas loin des réseaux sociaux qui font notre quotidien comme Facebook ou Linkedin. L’avantage c’est qu’il permet des échanges et des discussions entre collègues permettant ainsi de se découvrir autrement et de favoriser le sens d’appartenance.

Pourquoi est-ce difficile?

On pense souvent qu’il suffit "juste" d’investir dans un outil pour que ça fonctionne. Malheureusement, ce n’est pas aussi évident. Entre la résistance des collaborateurs, le temps nécessaire à son alimentation et sa modération…on se retrouve rapidement avec un projet délaissé au fond d’un tiroir. Parfois c’est aussi son utilité qui est remise en question…Voici quelques conseils qui devraient vous permettre d’y voir plus clair.

Conseil 0: Définir votre stratégie

Est-il encore nécessaire de le préciser? Et pourtant je rencontre fréquemment des équipes qui mettent en place des actions de communication sans pour autant avoir défini une stratégie. Vous allez me dire mais pourquoi est-ce important? Tout simplement parce que la stratégie vous "oblige" à réfléchir aux objectifs, à vos cibles, de faire un audit de l’existant… Bref en définissant votre stratégie sur le RSE, vous allez fixer les objectifs de son utilisation, qui s’en charge, comment? Avec quel budget? Définir les KPis à suivre….

Conseil 1: Impliquer les équipes

Pour réussir l’implémentation de votre réseau social, il faudra évidemment choisir le bon outil mais sans l’implication des équipes qui vont l’utiliser, ne comptez pas trop sur sa réussite! Il finira vite aux oubliettes! Quel dommage! Pour éviter d’en arriver là, l’idéal serait de les impliquer dans ce projet avant même qu’il ne débute. Parlez-leur de vos préoccupations et proposez-leur cet outil et écoutez-les! Ont-ils des réticences? Des objections? Ensemble, répondez aux questions et adoptez cette solution dans l’intérêt de tous.

Conseil 2: Opter pour la meilleure solution

Drôle de conseil, vous allez me dire! Pourtant dans la pratique, on ne s’intéresse pas à la réalité de l’entreprise et on prend le premier réseau social d’entreprise qu’on nous propose! Vous risquez de commettre une lourde erreur. Je vous conseille de rédiger un cahier des charges qui reprend réellement vos attentes, les parties prenantes, votre réalité (avez-vous déjà des outils numériques en entreprise, des ressources…) et par la suite, "déduisez" le canal le plus adapté!

Conseil 3: Rédiger une charte de bonne utilisation

Pour qu’un groupe de personnes puisse profiter d’un espace de communication et d’échange, il faut un minimum de consignes. Cette charte ne doit pas être vécue comme un règlement mais bien comme des recommandations pour le "bien vivre ensemble". Cela peut parler de la courtoisie "dire bonjour…remercier…" à "éviter de parler de politique, de sport…".

Conseil 4: Communiquer sur le projet

La communication sur ce projet doit se faire en continu, aussi bien par rapport aux résultats que vous obtenez que pour remercier les collaborateurs qui le font vivre. Cela va motiver son utilisation puisque les équipes voient bien l’évolution et comment le RSE leur a permis de résoudre certaines difficultés en entreprise.

Conseil 5: Mettre en place un calendrier éditorial

Tout comme un community manager gère une page sur un réseau social externe, vous êtes tenu de produire du contenu de manière régulière. La principale menace c’est d’oublier de l’alimenter et de vous retrouver à court d’idées. L’idéal serait de tenir un calendrier qui mentionne tous les posts que vous souhaitez partager.

Conseil 6: Donner l’exemple

Il faut inviter les managers à partager du contenu, des bons plans... et montrer que cet outil est avant tout une possibilité de se retrouver sans hiérarchie. Il est donc important que les directeurs et managers s’impliquent…d’où l’importance de les sensibiliser dès le départ et leur expliquer son utilité.

Conseil 7: Modérer

Comme tout réseau social où se réunissent des personnes pour échanger et débattre, il est important qu’il y ait un modérateur pour éviter les débordements et permettre à chacun de s’exprimer dans le respect de tous.

Conseil 8 : Valoriser ses apports

Valoriser les apports aussi bien du réseau social (nous avons eu 10 posts cette semaine avec 15 interactions…nous avons lancé un concours et nous avons eu 10 réponses…) que les apports de chaque contributeur. Cela donnera envie au reste des équipes de participer également.


Ce billet a été initialement publié sur le site de Nour Bouakline. Vous pouvez le retrouver ici.

Nour Bouakline est consultante et formatrice internationale en Digital Marketing. Tunisienne, elle est passionnée de digital et d'Afrique. Retrouvez ses conseils et ses formations sur son site ou sur sa page Facebook.