L’ère est à l’entrepreneuriat. Tout le monde veut se lancer sur le chemin de l’entreprise et des affaires et songe à lancer sa startup. Mais tout le monde ne peut lancer sa startup et cette voie ne peut être prise par tout le monde. Beaucoup de startups ne se voient pas se transformer en licorne et l’échec est plus la norme que la réussite. En effet, en moyenne 90% des nouvelles startups échouent pour diverses raisons, qu'il s'agisse d'adéquation produit-marché, de problèmes d'équipe ou de trésorerie.

Plusieurs défis attendent notamment les entrepreneurs: connaissance du marché, produit cohérent, équipes productives, environnement économique instable… Tant d’obstacles que d’opportunités. La vérité est qu'être entrepreneur est un travail difficile et n'est pas aussi somptueux que les médias le décrivent.

Au lieu d'avoir besoin de prendre les rênes et de (co-)fonder vous-même votre startup, il y a autant à apprendre en rejoignant l'équipe d'une startup qui a déjà été lancée.

Apprendre avant de se lancer

Si vous êtes inexpérimenté, il y a beaucoup de choses à apprendre des fondateurs de startups ou de ceux qui pourraient avoir plus d'expérience que vous. Selon des données collectées par Crunchbase, plus un fondateur a d'expérience, meilleures sont les chances de réussite de la startup. L’expérience est la compétence clé pour arriver à exercer et à voler de ses propres ailes.

Rejoindre une équipe qui vient de monter un projet et apporter sa pierre à l’édifice serait également plus enrichissant qu’aller fonder sa propre startup. Entre démarrer sa propre startup et mobiliser les capacités nécessaires pour son développement et expansion, le chemin est long. Travailler pour quelqu'un d'autre à un stade précoce de démarrage pourrait être le terrain d'entente recherché.

Il fut un temps où prendre un emploi dans une startup était considéré comme risqué, voire insensé, car on ne savait pas combien de temps l'entreprise allait exister. Mais à une époque où Google et Facebook - fondés respectivement en 1998 et 2004 - sont deux des plus grandes entreprises du monde, ces jours sont révolus.

"Les startups ne sont plus des phénomènes passagers, elles sont devenues courantes", déclare Daniel Gulati, co-auteur de Passion & Purpose, qui affirme que travailler pour une startup a maintenant un certain prestige. "C’est considéré comme une opportunité réelle et convaincante" dit-il.

Moins de risques pour mieux se construire

Lancer sa startup revient à engager son capital propre et à vivre un certain temps avec un bas salaire voire sans salaire du tout.

Alors oui, créer une entreprise aujourd'hui est beaucoup plus facile qu'il y a des décennies. Mais cela nécessite que vous soyez à la page sur les questions juridiques, administratives et financières, sans compter le stress que des imprévus peuvent engendrer.

Si vous n'êtes pas prêt mentalement à gérer tout ce quotidien, rejoindre une startup, rendra votre parcours beaucoup plus facile. Vous pourrez toujours progresser rapidement dans l'entreprise (et récupérer une juste part des capitaux propres) sans le stress supplémentaire de devoir tout gérer.

Rejoindre une startup qui a la même vision

Vous pourriez par exemple rejoindre une startup qui a potentiellement trouvé un produit adapté au marché et ayant une vision proche de celle que vous vouliez lancer. La conjonction entre l'expérience de cette startup et vos idées pourraient vous profiter à tous les deux.

En effet, selon les statistiques, près de la moitié des startups échouent en raison du manque d'adéquation produit-marché. Si vous n'êtes pas confiant dans votre propre produit, il pourrait être plus approprié de rejoindre celle qui a réussi à trouver le bon, car si une startup a trouvé le bon produit, elle peut se développer avec succès et grandira relativement sereinement.

Accumuler de l'expérience et se lancer au bon moment

Si l’on ne se sent pas prêt pour le grand pas, pas prêt mentalement, à tout gérer, rejoindre une startup, même si elle en est à un stade précoce, rend votre voyage beaucoup plus facile. Il s’agit de prendre part à la construction d’un empire, de passer par de multiples tâches sans pour autant avoir à gérer le stress de la ruine.

Ne pas être prêt revient à dire que le financement n’est pas disponible ou que votre produit n’est pas encore apte à satisfaire un certain besoin sur le marché. Bien sûr, cela ne veut pas dire que c'est un voyage facile ou relaxant, c'est juste beaucoup moins stressant. Selon les statistiques, près de la moitié (42%) des startups échouent en raison du manque d'adéquation produit-marché. Alors au lieu de vous entêter à lancer votre startup, rejoignez-en une et accumulez le maximum d'expérience, apprenez des fondateurs sur leur façon dont ils ont démarré, les problèmes qu'ils rencontrent, les bonnes et les mauvaises choses qu'ils ont fait faites. Ce sera autant d'atouts à mettre de votre côté le moment venu.

Retrouvez également sur Gomytech: