Une année s'est déjà écoulée depuis l'ouverture de nos hackerspaces de Béja, Nabeul, Gafsa et Gabès, le 20 mars 2021. Cette année a été très riche en termes d'impact local et a permis à GOMYCODE de s'ancrer au fur et à mesure dans ces régions.

Près de 1000 étudiants formés

Depuis le 20 mars 2021, GOMYCODE a formé près de 1000 étudiants en une année dans ces 4 hackerspaces, donnant ainsi l'opportunité a de nombreuses personnes -jeunes et moins jeunes- de pouvoir accéder à des formations technologiques de qualité.
Ainsi, 237 étudiants ont été formés à Gabès, 203 à Gafsa, 165 à Béjà et 223 à Nabeul sur différentes technologies Web, Data, Design, Marketing et Système.

De nombreuses bourses offertes

Soucieuse de l'importance de l'égalité des chances en matière d'accès aux nouvelles technologies, GOMYCODE, grâce à un réseau de partenaires à l'instar de la Fondation Drosos ou encore de l'USAID, a accordé à de nombreux étudiants des bourses afin de se donner la chance de trouver un emploi après avoir suivi l'une de nos formations.

Au total, c'est 176 bourses qui ont ainsi été accordées durant cette première année dont 23 à Nabeul (13 étudiants et 10 étudiantes), 60 à Béja (20 étudiants et 40 étudiantes), 50 à  Gafsa (25 étudiants et 25 étudiantes) et 43 à Gabes (14 étudiants et 29 étudiantes).

Des expériences uniques

Durant cette première année, en plus des formations, nos étudiants ont eu la chance de pouvoir participer à de nombreux workshops. Ils ont ainsi pu profiter de l'expérience parfois technique sur certaines technologies, parfois entrepreneuriale de ceux qui sont au coeur de l'écosystème. Mieux encore, l'expertise apportée par des personnalités locales ayant réussi dans le domaine technologique est venu rappeler l'importance de l'impact locale que peut avoir une startup comme GOMYCODE dans ces différentes régions.

Cela a été le cas notamment pour notre hackerspace manager à Béjà, Rym Taboubi: "J'aime ce que je fais malgré la déviation totale de ma carrière professionnel. Je n'étais pas destinée à travailler dans une ed-tech comme GOMYCODE. Pourtant, ici j'ai repris confiance en mes capacités. Au début, c'était un challenge d'inaugurer GOMYCODE à Béja. C'était quelque chose de totalement nouveau et on ne savait pas exactement quel impact cela pouvait avoir sur les jeunes ici. Est-ce que ça allait les intéresser? Est-ce que allait les motiver? Lancer des formations technologiques comme un nouvel état d'esprit et motiver les jeunes et surtout les femmes à travers les différentes bourses d'encouragement était un véritable challenge que nous avons finalement réussi. Un an après notre ouverture et avec un grand plaisir, je peux déclarer que nous avons réussi. Quand je vois ce que deviennent nos 165 étudiants, les liens qu'ils continent à avoir entre eux et avec la communauté GOMYCODE et leur ancrage dans l'écosystème, je me dis que GOMYCODE est une histoire fascinante et motivante pour aller encore plus loin".

Un ancrage et un impact local réussis

En ouvrant à Nabeul, Béja, Gabès et Gafsa -mais aussi dans les différentes autres régions- GOMYCODE souhaite avoir un ancrage et un impact local dans les villes où ont ouvert les nouveaux hackerspaces. En effet, la startup souhaite apporter son soutien et contribuer au mieux au développement économique local.

En effet, les équipes qui ont ouvert ces hackerspaces sont composées de personnes venant de ces régions, capables de mieux cerner et appréhender les problématiques que rencontrent les jeunes de la région. Ainsi, nos équipes ont été capables de les accompagner vers les résultats personnels et professionnels qu’ils souhaitent atteindre et leur ont permis de mieux les aider à acquérir les compétences tech pour trouver rapidement un emploi grâce à ces formations car comme le rappel Amine Bouhlel, co-fondateur et Chairman de GOMYCODE: "L'un de nos principaux objectifs est d'offrir des chances égales dans la création d'un avenir meilleur pour nos jeunes. Le mois de mars de l'année dernière a été un point de rupture pour faire de cet objectif une réalité. Nous avons lancé 4 hackerspaces dans quatre régions différentes : Béja Gafsa Gabes et Nabeul. Aujourd'hui, nous sommes présents à Tunis, Ariana, Béja, Nabeul Gafsa, Sfax, Gabès, et Sousse avec 9 hackerspaces. Nous avons également mis à disposition un hackerspace en ligne accessible à tous partout. Nous croyons en chaque passionné de technologie et nous voulons avant tout que ces jeunes croient en eux, en leur potentiel et en leur avenir".

“Nombreux sont les étudiants qui souhaitent développer leurs compétences tech mais qui ne peuvent le faire à cause de leur situation géographique. Nous pensons à GOMYCODE que cette exclusion géographique ne doit pas être un frein au développement de compétences. C’est pourquoi nous avons décidé de nous rapprocher de nos étudiants en ouvrant ces nouveaux hackerspaces” abonde pour sa part le CEO de GOMYCODE, Yahya Bouhlel, qui salue le travail effectué par les différentes équipes dans ces différentes villes. "Aujourd'hui, on a réussi à développer l’écosystème du numérique dans ces différentes régions et à créer des communautés tech fortes autour de GOMYCODE. C'est une réussite" conclut-il.