La COVID-19 a contraint les entreprises du monde entier à s'adapter et à adopter le travail à distance, du moins à court terme. Et bien que la transition vers le travail à domicile ait été rapide et brutale pour de nombreuses organisations, d’autres se rendent compte que le travail à distance est l'avenir du travail.

Pour les entreprises intégrant déjà du travail à distance avant le déclenchement de la pandémie, le passage à une main-d'œuvre entièrement distante était naturel. Cela concerne principalement les entreprises dans le secteur IT. Pour d’autres, il a fallu la plus grande expérience de travail à domicile au monde pour montrer que le travail à distance est productif, réussi et collaboratif.

La tendance du travail à distance ne montre aucun signe de ralentissement. Owl Labs a mené une enquête et a constaté que 16% des entreprises mondiales sont désormais entièrement distantes et que 52% des employés dans le monde travaillent de chez eux au moins un jour par semaine.

La combinaison de tous ces facteurs a donc obligé les entreprises à investir d’autant plus pour assurer le bon déroulement de la transformation numérique. Jusqu'en 2024, les entreprises seront obligées d'accélérer ces plans d'au moins cinq ans pour survivre dans un monde post-COVID-19 qui implique une adoption en permanence plus élevée du travail à distance et des points de contact numériques. Gartner prévoit que les dépenses informatiques mondiales liées au travail à distance s'élèveront à 332,9 milliards de dollars en 2021, soit une augmentation de 4,9% par rapport à 2020.

"Les activités numériques représentent la tendance technologique dominante à la fin de 2020 et au début de 2021, avec des domaines tels que le cloud computing, le core business, la sécurité et l'expérience client. Les initiatives d'optimisation, telles que l'hyperautomatisation, se poursuivront et l'objectif de ces projets restera de restituer de l'argent et d'éliminer le travail des processus et pas seulement des tâches", a déclaré M. Lovelock, vice-président du département Recherche chez Gartner.

Un train déjà en marche

Les plus grosses entreprises ont déjà basculé vers le travail à distance à long terme. Adobe, par exemple, prévoit de faire travailler les employés à distance jusqu'au 2 octobre 2020. En tant qu'éditeur de logiciels fournissant des solutions pour les applications Web et le développement de contenu, Adobe est réputé pour sa technologie Adobe Flash, utilisée dans plus de 75% des vidéos en ligne.

En tant que plus grand détaillant en ligne au monde, Amazon emploie près de 92.000 employés dans le monde entier et propose toutes sortes de produits. Le géant a décidé que les employés dont les postes le permettent, de travailler à domicile.

Facebook, quant à lui prévoit de garder le personnel travaillant à distance jusqu'en juillet 2021.

Des investissements couteux certes, mais des économies sur le long terme

Nombreuses sont les façons dont le travail à distance peut permettre aux entreprises de réaliser des économies. Plusieurs entreprises établies ont déjà réalisé des économies grâce au télétravail. Sun Microsystems a identifié des économies de 68 millions de dollars par an sur ses coûts immobiliers, tandis que Dow Chemical et Nortel ont économisé plus de 30% sur les coûts non immobiliers. Selon Global WorkplaceAnalytics, près de 6 employeurs sur 10 considèrent les économies de coûts comme un avantage majeur du télétravail.

Que ça soit au niveau des loyers et services publics, des services de nettoyage, de la nourriture ou des taxes, le travail à distance permet réellement de faire des économies et cela représente un large avantage pour les entreprises.

.