L’intelligence artificielle, cette science salvatrice pour certains et cette bombe à retardement pour d’autres. Glorifiée ou diabolisée vous en avez sûrement entendu parler.

Si ce terme nous intrigue autant c’est parce qu’on ne sait pas de quoi il s’agit vraiment. Ce domaine reste, pour beaucoup, bien mystérieux et les interrogations à son sujet restent sans réponses que ce soit à cause d’une certaine appréhension d’aller chercher des explications croyant qu’elles sont trop compliquées à comprendre, ou à cause des termes parfois trop techniques et trop compliqués utilisés par les experts dans le domaine.

Reconnaissance faciale

Où voit-on l’intelligence artificielle ?

Quand on pense à cette dernière, on s’imagine souvent des robots mégas puissant, qui pensent comme nous, raisonnent comme nous et parlent comme nous.

Cette vision de l’intelligence artificielle n’est pas totalement fausse, vu que les plus grandes enseignes en technologie développent des robots de plus en plus sophistiqués qui convergent considérablement vers le modèle humain, même si on n’en est pas encore arrivé à des robots semblables à ceux qu’on voit dans les films hollywoodiens.

Et pourtant, l’intelligence artificielle est présente bien plus qu’on le croit dans notre quotidien.

Cette dernière se manifeste sous forme d’images, de messages personnalisés, d’options dans les plateformes de réseaux sociaux…

La reconnaissance faciale, un exemple de l’intelligence artificielle

Une chose est sûre, c’est que peu sont ceux qui savent reconnaître ces manifestations.

Lors du rituel commun, qu’est celui de “scroller” dans le fil d’actualité de Facebook ou d’Instagram ou tout autre réseau social, vous avez, occasionnellement, surement eu du mal à télécharger une image à cause d’une connexion internet trop faible par exemple. Et à la place de la photo vous trouvez un texte qui la décrit citant même le nombre de personnes et leurs positions.

Vous vous en doutez bien, il n’y a pas une personne dont le job consiste à décrire ces images à chaque fois que votre connexion vous joue des tours. C’est, sans aucune surprise, l’intelligence artificielle qui est derrière ça, et plus précisément la reconnaissance faciale.

C’est le même principe des filtres de snapchat, d’instagram, et de messenger….

Pour faire simple, l’image est divisée en pixels sous forme de matrices, à chaque couleur de pixel est attribuée une valeur et grâce à un algorithme, un système identifie dans ces pixels le changement de couleurs. Ce système reconnaît  ensuite les couleurs correspondant aux différents type de peau.

AI

Le deep learning est à la base de tout

La question ici est “comment ce système pour reconnaître les couleurs de peau ?”.

Le système en question possède une base de données avec laquelle il va comparer les couleurs identifier. Il identifie donc les couleurs d’un mur, d’une table ou d’un type de peau grâce aux valeurs associées à chacune d’entre elles.

Cette base de données est établie grâce au Deep learning, qui est une simulation des neurones du cerveau humain. C’est un système constitué de centaines de couches de neurones artificiels. Chaque couche sert à identifier et interpréter les informations reçues en fonction des connaissances acquises par la couche précédente. Ainsi, une couche d’identification faciale est souvent précédée par une autre de reconnaissance faciale.

Le processus suivi pour perfectionner le fonctionnement du système est celui de l’apprentissage à  travers les erreurs. Chaque mauvaise réponse est renvoyée en amont pour perfectionner le modèle mathématique.

schéma deep learning

Parier sur l’AI quelque soit votre domaine

Que vous ayez suivi un cursus en informatique ou pas, le pari sur l’intelligence artificielle est un pari gagnant sans aucun doute.

La réalité est que l’intelligence artificielle constitue le futur de plusieurs domaines. Allant du marketing digital au secteur pharmaceutique et de santé en passant par les ressources humaines, tous les domaines peuvent évoluer en fonction de l’adaptation de l’intelligence artificielle à leurs besoins.

On parle maintenant d’algorithmes permettant d’identifier quel médicament à prescrire et quel médicament à éviter pour chaque patient en se basant sur des données collectées sur un très grand nombre de personnes concernées.

On peut aussi parler des recruteurs qui ont la possibilité de sélectionner les candidats en fonction de leurs profils. Un algorithme peut comparer le profil d’un candidat à la base de données collectées et savoir s’il sera un employé performant ou pas.

Pour faire court, nommer le secteur et les développeurs trouveront un moyen pour y appliquer l’intelligence artificielle en y fournissant un gain de temps et d’argent.

Et là, vous vous demandez surement, si vous êtes fait pour l’intelligence artificielle.

Si vous avez des connaissances en mathématiques et statistiques alors vous avez tout ce qu’il faut pour devenir ingénieur en intelligence artificielle. Et si vous avez aussi des compétences dans le domaine de la linguistique, de l’ergonomie, et de l’expérience utilisateur, ça ne fera que faciliter votre apprentissage.