GOMYCODE a annoncé, lundi, la levée de 850.000 dollars dans l’optique de continuer son expansion géographique mais aussi pour renforcer sa plateforme d’éducation technologique.

Accompagnée par Wamda qui investit pour la première fois en Tunisie, Jasminum Capital , Meninx Holding et Anava Seed Fund en tant qu’investisseurs principaux et Dali Kilani, Béchir Tourki et Houssem Aoudi comme Business Angels, GOMYCODE veut continuer à construire sa vision impactant considérablement la vie des gens à travers l’offre d’une éducation numérique de qualité.

“Au fur et à mesure, nous continuons d'exécuter notre vision, à savoir, fournir une éducation numérique haut de gamme avec une expérience d'apprentissage unique qui laisse un impact positif sur nos étudiants. Nous investissons de manière significative dans notre technologie, notre équipe et renforcerons par la suite nos opérations” explique Amine Bouhlel, Co-fondateur et COO de GOMYCODE.

Au delà de la confiance de ces investisseurs, la startup, lancée en 2017 par Yahya et Amine Bouhlel, a également obtenu une contribution importante de l’USAID, afin de lancer le programme “Reskill, Upskill”, une initiative lancée par GOMYCODE et Tunisia Jobs (USAID) afin de lutter contre le chômage en Tunisie. Ce programme va aider 2000 jeunes diplômés à la recherche active d’emploi à bénéficier d’une formation de 4 mois garantissant leur insertion professionnelle dans les métiers de l’innovation.

Un marché en pleine expansion

GOMYCODE a initié cette levée notamment afin de poursuivre son extension.

En plus de Tunis, Sousse et Sfax, GOMYCODE s’internationalise en ouvrant ses portes à Alger et à Paris, au sein de la prestigieuse Station F. De nouveaux Hackerspaces verront également bientôt le jour sur le territoire tunisien avec notamment l’ouverture prochaine d’un nouvel espace au centre-ville de Tunis, mais aussi en Egypte, au Nigéria ou encore au Maroc.

GOMYCODE souhaite également, à terme, développer sa présence sur le marché africain et moyen-oriental, où 42% des métiers sont fortement impactés par la digitalisation et où 65% de la main d’oeuvre n’a pas encore les compétences nécessaires en la matière.

Mieux encore, il existe aujourd’hui 400.000 offres d’emploi dans l’industrie digitale en Afrique et au Moyen-Orient à pourvoir.

D’ici 2030, l’African Venture & Startup Funding Report 2018 estime que le nombre de jeunes en Afrique augmentera de 42%. Cela représentera un marché de jeunes talents, pour la majorité non familière avec l’évolution digitale. Au total, ce marché concerne 1,2 milliard de personnes dont 700 millions de moins de 25 ans.

“Nous avons lancé cette entreprise il y a 3 ans avec une équipe incroyable, et dans un parcours très épanouissant, difficile et imprévisible. Nous avons bâti une entreprise, formé plus de 5.000 étudiants, avons ouvert plus de 4 sites, recruté une équipe de 62 employés à temps plein, construit une plateforme éducative et avons eu un impact fort sur la vie des gens” explique Yahya Bouhlel, co-fondateur et CEO de GOMYCODE.

Une plateforme et un modèle éducatif uniques

La plateforme éducative de GOMYCODE donne aux étudiants et aux enseignants les meilleurs outils numériques de formation, création de contenu, management de compétences, d’évaluation technique et de matching avec les entreprises. Elle permet de créer rapidement des programmes de formation, de manière indépendante sur une large gamme de compétences, offrant ainsi une grande flexibilité à ses étudiants.

Reposant sur un modèle d’apprentissage mixte, entre une présence physique au sein de ses Hackerspaces et un apprentissage en ligne, GOMYCODE veut avoir un fort impact en matière de formation de talents tout en les accompagnant vers un marché du travail et une économie de plus en plus digitalisés.

Repensant l’éducation, le modèle de GOMYCODE se veut l’école du 21ème siècle dispensant des formations en développement web, en développement de jeux vidéo, en Intelligence artificielle, en Data science, en UX Design, ou encore Business Intelligence destinés à tous.

Mais la startup, déjà bien installée, ne compte pas s’arrêter en si bon chemin: “Nous continuons jour après jour à faire évoluer nos offres de formation en nous adaptant à la demande du marché, grâce notamment à notre réseau d’entreprises partenaires. Ce matching entre les formations dispensées à GOMYCODE et la demande sur le marché de l’emploi est très importante pour nous, car au delà de la formation, nous visons réellement à avoir un impact positif dans la lutte contre le chômage en préparant au mieux, les jeunes -comme les moins jeunes- générations aux métiers de demain” a conclu le CEO de GOMYCODE, Yahya Bouhlel.

Retrouvez l'ensemble des formations et de l'actualité de GOMYCODE sur www.gomycode.com