Accenture, l'un des leaders mondiaux en termes de conseil, a publié le 03 juin dernier son dernier rapport sur l'utilisation de l'Intelligence Artificielle par les 1200 plus grandes entreprises mondiales (par capitalisation boursière). Ce rapport intitulé "The Art Of AI Maturity", met en exergue comment l'I.A impacte les revenus des entreprises qui y ont recours.

S'il ne fait aucun doute que l'Intelligence Artificielle est en plein essor dans le monde entier et que tous les secteurs d'activité la considèrent comme la prochaine grande bataille technologique, l'utilisation de celle-ci reste assez légère même parmi les plus grandes entreprises du monde.

Cependant, celles qui ont misé sur l'I.A de façon profonde voient leurs revenus croître plus rapidement. En effet, selon Accenture, "celles qui abordaient l’IA lors de la présentation de leurs résultats (earning calls) avaient 61% plus de chances de voir augmenter le cours de l’action de leur entreprise, contre 23% en 2018".

Créez votre première intelligence artificielle
Apprenez les bases de l’intelligence artificielle ainsi que les algorithmes de machine learning, afin de créer votre propre intelligence artificielle avec le langage de programmation Python et ses librairies: Pandas, Numpy, Scikit-learn et Seaborn.

12% des entreprises sont parvenu à un usage "mature" de l'I.A

Avant d'entrer plus en détails sur les chiffres liés à l'impact de l'I.A, définissons d'abord ce que veut dire "maturité de l'I.A".

Selon Accenture, "la maturité de l’IA implique la maîtrise d’un ensemble de capacités clés qui, lorsqu’elles sont associées habilement, procurent à l’entreprise un avantage concurrentiel considérable. Loin de se limiter aux données et à l’IA, ces capacités concernent aussi la stratégie d’entreprise, sa culture et ses talents. Ce qui définit les champions de l’IA, ce n’est pas le degré de sophistication de l’une ou l’autre de ces capacités en particulier, mais leurs forces conjuguées dans tous les domaines. Résultat : ces entreprises peuvent élargir le champ des possibles. Elles déploient des solutions d’IA pour résoudre des problèmes, détecter des opportunités et distancer la concurrence" explique le cabinet de conseils.

À ce jeu, seulement 12% des 1200 entreprises étudiées par Accenture sont arrivés à un stade de maturité de l'I.A. Ce chiffre pourrait atteindre les 27% d'ici 2024, soit près du double en moins de deux ans.

Pour ces entreprises que l'étude appelle "Champions de l'I.A", près de 30% de leur chiffre d’affaires total est à mettre au profit de leur utilisation de l’Intelligence Artificielle.

Ces perspectives font que "les entreprises n’ont plus d’autre choix que de passer à l'action pour faire progresser leur maturité en IA. Un défi, mais aussi une formidable opportunité pour l’ensemble des secteurs, des entreprises et des dirigeants" explique Accenture.

5 facteurs pour faire arriver à maturité l'I.A dans son entreprise

Se focalisant sur les 12% des 1200 plus grandes entreprises qui ont réussi à faire parvenir l'utilisation de l'I.A à maturité et faire croître en conséquence leurs revenus, Accenture réussit à établir 5 facteurs clés permettant de devenir des "Champions de l'I.A".

Selon l'étude, le point commun de ces entreprises est qu'elles ont réussi à faire passer l'utilisation de l'I.A d'une simple pratique à un critère de performance. Pour ce faire, les points clés résident en un appui total des dirigeants de l'entreprises, qui ont en font une culture spécifique mais aussi en la mise en place d'une stratégie organisationnelle entièrement dédiée.

Pour y arriver:

  • Elles se sont d'abord engagées dans l'I.A, "pour en faire une priorité stratégique dans toute l’entreprise, avec l’appui sans réserve des dirigeants". Ainsi, les "Champions de l'I.A" font de celle-ci une priorité dans l'ensemble de leur organisation.
  • Elles ont ensuite massivement investi "dans les talents – acquisition, recrutement et mise à niveau des compétences – pour capitaliser au mieux sur les investissements dans l’IA". Ainsi, 78% de ces entreprises prévoient une formation obligatoire à l'Intelligence Artificielle pour l'ensemble de leurs employés. Cela crée une solide culture de l'IA qui permet une collaboration en la matière dans toute l'entreprise.
  • Elles ont industrialiser l'utilisation de l'I.A, "des outils aux équipes, afin de créer les capacités indispensables pour passer à l'échelle".
  • Elles ont conçu une I.A responsable dès le départ.
  • Elles ont priorisé leurs investissements dans l'I.A sur court et long terme. En effet, être à la pointe de l'IA nécessite des investissements. Les Champions de l'IA obtiennent davantage de l'IA, simplement parce qu'ils investissent plus que les autres groupes. Ils comprennent également que l'IA nécessite des investissements, des recherches et des développements continus.

Ainsi comme l'explique Accenture, ce n'est tant l'IA en tant que technologie qui est le secret des bonnes performances de ces entreprises, mais plutôt la façon dont elles abordent l'IA qui les rend différentes.

Une disparité selon les secteurs d'activités

Bien que de façon générale, très peu d'entreprises ont une maturité de l'I.A assez suffisante, il en ressort qu'il existe de grandes disparités selon les secteurs d'activités comme le note l'étude.

Ainsi, sur une échelle de 1 à 100, le rapport d'Accenture indique que le score moyen de maturité de l'IA pour toutes les industries est légèrement supérieur à 35 points. Les industries technologiques sont les plus avancées, avec un score de maturité de l'IA de 54. L'écart entre le secteur technologique et tous les autres secteurs est important, mais Accenture prévoit que cet écart se réduira considérablement d'ici 2024.

Selon l'étude, et ce n'est pas une grande surprise, les secteurs qui excellent dans l'utilisation de l'IA sont les domaines de la Tech, de l'automobile, de l'aérospatial et de la Défense; autant de secteurs où de lourds investissement sont consentis chaque année en la matière.

Par ailleurs, parmi les secteurs qui sont encore à la traîne en matière de maturité de l'I.A, l'on retrouve les banque et marchés de capitaux, les soins de santé, les services publics et le secteur de l'Énergie.

Cela pourrait s'expliquer, selon Accenture, par le fait que dans ces domaines, l'I.A est plus envisagée comme un outil que comme une culture à part entière. En effet, que ce soit au niveau du secteur bancaire, de la santé ou encore des services publics, les entreprises tendent à utiliser l'I.A pour offrir un service ponctuel et non à en faire un objectif stratégique. En conséquence, dans ces secteurs, on aura plus tendance à recourir à des entreprises externes que d'investir dans des talents qui maîtrisent l'I.A. Idem en matière d'investissements à court et moyen terme, où la priorité est plus accordée au coeur de métier de ces entreprises.

Mais pas de panique. Selon l'étude, cela va changer très rapidement puisque d'ici 2024, la très grande majorité des plus grandes entreprises étudiées auront une maturité de l'I.A suffisamment développée, à charge pour les autres de suivre le rythme.


Vous souhaitez développer vos compétences et maîtriser l'Intelligence Artificielle? Découvrez notre programme de formation en I.A et inscrivez-vous directement via notre site web ou contactez nos conseillers pédagogiques.