Yahia Chames est un de nos nombreux instructeurs. Si certains de nos étudiants ont à faire à lui quotidiennement dans le cadre du suivi effectué lors de nos programmes de formation, certains d’entre vous ont surement suivi le Free course donné par GoMyCode sur nos réseaux sociaux sur la base du langage HTML.

Yahia fait partie de cette ruche d’instructeurs chargés de vous accompagner tout au long de vos formations chez GoMyCode ou même lors des cours gratuits que nous offrons.

Sélectionnés soigneusement par les équipes de GoMyCode, nos instructeurs font partie de ces personnes qui vous aideront à avancer rapidement et à profiter au maximum de cette opportunité à travers des réunions individuelles, des checkpoints et des ateliers techniques.

Transmettre? Une question d’état d’esprit

Généralement, lorsque l’on entend le terme “instructeur”, l’on pense directement à ce vieux professeur, barbe blanche, cartable d’époque, trop sûr de lui et distant. Ce n’est pas absolument pas le cas de Yahia, ni des instructeurs de GoMyCode, d’abord parce que le coding ne se prête pas à ce profil et surtout parce que nos instructeurs sont avant tout des jeunes curieux imprégnés des dernières évolutions des langages informatiques.

“J’ai 21 ans, je suis étudiant en gestion des technologies de l’information et de la communication à l’ISET com’. Cela peut paraître étrange pour des personnes qui ne sont pas dans le monde numérique, mais la plupart d’entre nous avons déjà, une dizaine d’années d’expérience dans le coding” assure-t-il.

En effet, la majorité des développeurs apprennent généralement seuls sur le tas pendant leur adolescence avant de faire de leur passion, un métier.

“Quand j’étais jeune, je ne comprenais pas grand chose au développement web. J’ai appris à maîtriser Node Js, Express Js, Mongo Db, GraphQl en rejoignant une des formations en développement Front-end à GoMyCode puis en Full-Stack” explique Yahia, pour qui la passion du coding n’a d’égal que la passion de transmettre: “Ce n’est pas parce que l’on a 21 ans que l’on ne peut pas aimer transmettre. C’est un état d’esprit. J’ai grandi dans la médina de Tunis, à El Hafisa où cet esprit de solidarité et de transmission est très présent entre les habitants”.

S’il a appris à coder plus jeunes, Yahia n’a réellement découvert sa passion pour la programmation procédurale que vers l’âge de 15 ans. Celle-ci le dévore tellement, qu’il a arrêté ses études au lycée pendant une année, celle du bac, pour s’y consacrer pleinement: “Puis j’ai décidé de le repasser et je l’ai finalement obtenu, mais comme j’avais maintenant une année de retard et que je voulais réussir dans le domaine du développement, j’ai décidé de suivre une des formations de GoMyCode en développement web”.

Ce choix coulait de source selon lui: “C’est quelque chose de très demandé et qu’on peut maîtriser très facilement. En réalité, je voulais à travers cela viser l’architecture de projets plus que le développement lui même”.

Apprendre de soi pour donner à autrui

Après sa formation chez GoMyCode et en parallèle de ses études, Yahia est repéré par l’équipe de GoMyCode: la qualité de son travail, sa maîtrise des outils, son esprit de solidarité avec les autres étudiants et surtout son côté pédagogique retiennent leur attention.

Mais ce qui a surtout retirer l’attention, c’est sa volonté de continuer d’apprendre lui même pour mieux transmettre aux autres: “En tant qu’instructeur, j’ai appris à mieux expliquer mes idées, à mieux cerner et collaborer aves des personnalités aux profils différents, et j’ai surtout beaucoup appris sur moi et de certaines certitudes que je pouvais avoir sur l’utilisation de certains outils. C’est toujours gratifiant et exceptionnel quand tu amène quelque chose à un étudiant, mais ça l’est encore plus quand c’est lui qui t’explique le fonctionnement d’une autre technologie, parce que c’est ça le monde du développement: une multitude de langages, d’outils, d’évolutions et donc apprentissage continuel” dit-il fièrement.

C’est par exemple au contact de l’un des étudiants qu’il apprend mieux les nuances existant sur Firebase: “Lui, c’était l’outil qu’il connaissait et maitrisait le mieux, et il était vraiment calé là-dessus. Il m’a poussé à approfondir l’étude de cet outil. J’ai suivi ses conseils pour qu’aujourd’hui je puisse l’enseigner à nos étudiants. C’est ça aussi GoMyCode, des rencontres, des remises en question, une évolution permanente et un apprentissage continuel”.

“Un conseil? Ne jamais cesser d’être curieux

Volubile, proche et accessible, Yahia n’est jamais avare en bon conseils: “Avant de devenir développeur, il faut être un minimum passionné par l’informatique et maîtriser un peu la logique des algorithmes. Ensuite, ce n’est pas la fin du monde si vous n’avez aucune notion. La clé réside dans votre volonté de vouloir apprendre et dans votre curiosité. J’ai eu à faire à des personnes qui ne connaissaient rien à l’informatique devenir bien meilleur que d’autres qui travaillaient déjà dans le domaine du développement depuis plusieurs années. Pourquoi? Je résumerai ça ainsi: l’envie, la soif d’apprendre et la volonté de toujours tout connaître sur les nouvelles technologies, les outils, leurs évolutions. C’est ce qui fait d’ailleurs la différence entre un bon développeur et un excellent développeur”.

Pour Yahia, être développeur, c’est surtout beaucoup de discipline personnelle, “parce que ça ne tient qu’à nous et à personne d’autres. Il faut toujours faire des recherches et essayer d’apprendre par soi-même au début les nouveautés, ça personne ne le fera à votre place. Si vous avez ces acquis, vous aurez alors les prérequis pour être un bon développeur”.