Moez Kouni est l’un de nos nombreux instructeurs. Si certains de nos étudiants ont à faire à lui quotidiennement dans le cadre du suivi effectué lors de nos programmes de formation, certains d’entre vous ont surement suivi le Free course donné par GoMyCode sur nos réseaux sociaux sur les bases de React Hooks et présenté par Moez.

Autodidacte dès le plus jeune âge

Comme la plupart des passionnés de développement, Moez est un autodidacte. Il a commencé à apprendre et à pratiquer le développement dès le plus jeune âge, tout seul.

Tout commence dans les années 2000, quand pour la première fois il touche à un ordinateur et découvre internet: “Pour moi c’était comme de la magie. Je voulais absolument découvrir le ‘truc’, comment ça se passait, comment ces pages étaient créées. J’ai donc commencé à faire des recherches pour comprendre et quand j’ai compris, vers l’âge de 11 ans, je me suis intéressé aux langages HTML, puis CSS, et enfin Javascript. A chaque fois, je choisissais un sujet et créais une page web pour me montrer à moi même que je maîtrisais”.

Un chemin sinueux vers le développement

Titulaire d’un Bac Math, Moez a eu un parcours assez singulier avant de rejoindre l’équipe d’instructeurs de GoMyCode. Comme beaucoup de tunisiens, il a été victime de l’orientation post-bac: “Je n’ai pas eu mon bac avec une bonne moyenne, ce qui m’a empêché de faire ce que je voulais comme études universitaires. Victime de l’orientation, je me retrouve en Science des Technologies de l’information et communication”.

S’il n’aimait pas vraiment ce qu’il faisait, Moez, infatigable travailleur, y obtient tout de même d’excellentes notes tout au long des 3 années de licence, qu’il obtiendra avant d’arrêter ses études et de rentrer dans la vie active. Mais là aussi, il eut du mal à trouver son chemin: “J’ai commencé à travailler dans un environnement que je n’aimais pas. Je faisais un job que je n’aimais pas, mais il le fallait. Je prenais mon mal en patience le temps de faire quelque chose que j’aimais réellement, pas dans laquelle j’avais suivi des études” raconte-t-il, car pour lui, aimer son travail est la chose la plus importante.

Après une année travaillant sur les réseaux téléphoniques et informatiques, Moez change de cap et décide de suivre les formations de GoMyCode pour vivre de sa passion et devenir développeur: “C’était une superbe expérience qui m’a fait aimer encore plus le développement et m’a appris de nouvelles choses. C’est en ayant suivi ces formations que m’est venue la volonté d’être instructeur, car on apprend sans cesse des autres et sur soi” explique Moez. “Pour pouvoir faire des choses de qualité, te donner quotidiennement à fond même quand tu n’es pas bien et ne pas s’ennuyer, il faut vraiment aimer ce que l’on fait”, et cela il le démontre quotidiennement auprès des étudiants de GoMyCode.

“Être instructeur m’a permis de combattre ma timidité”

En devenant instructeur à GoMyCode, Moez ne pensait pas devoir autant travailler sur lui même. Se qualifiant de “grand timide”, il éprouvait les plus grandes difficultés à s’exprimer en public: “En devenant instructeur, je me retrouvais de fait à faire des workshops devant des dizaines de personnes que ce soit dans nos hackerspaces ou dans des universités”.

Au fil du temps et avec un travail sur lui-même, le trac disparait: “Je n’avais jamais imaginé qu’un jour je m’exprimerai en public sans gêne, ni trac, et ça, je le dois à GoMyCode: d’abord à travers les workshops en soft skills mais aussi parce que j’ai été bien entouré et encouragé par toute l’équipe”.

Mais au delà de ce qu’il a appris sur lui-même Moez affirme que c’est “surtout des autres qu’on apprend lorsque l’on est instructeur. Communiquer avec les étudiants de 13 à 50 ans avec des visions, des approches, des expériences, des philosophies différentes, voir comment ils mettent en place des idées, des projets est quelque choses d’extrêmement enrichissant. Ces conversations sont plus nourrissantes intellectuellement que n’importe quelle autre chose, parce que chacun d’entre nous donne de lui-même mais aussi reçoit des autres, et c’est ce partage qui fait la différence” explique-t-il.

Ne jamais se dire qu’il est trop tard

Jamais avare de bons conseils auprès des étudiants de GoMyCode, Moez partage ses conseils à ceux qui souhaitent devenir développeurs: “Il ne faut jamais se dire qu’il est trop tard ou que c’est trop difficile: le monde technologique ne cesse d’évoluer d’heure en heure et les offres d’emploi ne cessent d’être publiées. Il faut se dire qu’il n’est jamais trop tard pour commencer à devenir développeur. Ce n’est pas une question d’âge: que l’on soit jeunes ou vieux, on peut toujours apprendre et y arriver. L’essentiel est de commencer et de ne pas abandonner!” assure-t-il estimant que la patience et l’autonomie sont les clés pour être un bon développeur.