L'un des critères d'embauche les plus importants pour de nombreuses entreprises est la capacité de travailler en équipe. Pourtant, l’absence d’entente entre collègues est assez récurrente au sein d’une organisation. Le bureau est comme une deuxième maison pour la plupart des gens qui travaillent, il devient donc souvent un environnement confortable qui ressemble à un sanctuaire où vous pouvez vous laisser aller. Même si vos collègues et votre superviseur peuvent sembler être de la famille, ils ne le sont pas. En fait, partager trop d'informations avec les personnes avec qui vous travaillez peut être un suicide professionnel.

L'étiquette au bureau est une question délicate à laquelle beaucoup de gens n'ont pas pensé. Même si cela peut sembler politique, vous devez faire attention à ce que vous dites à vos collègues pour protéger votre carrière. Certaines paroles sont donc proscrite et mieux vaut se tenir à carreau.

Voici des phrases à ne surtout pas dire à ses collègues de bureau ou des choses à ne surtout pas faire sous peine de se retourner contre vous comme l'explique Rosalinda Oropeza Randall, experte en étiquette et en vie de bureau et auteure de "Don't Burp in the Boardroom".

"Ce n’est pas juste"

Entendre cela au bureau fait penser à une cour d'école. La vie n'est pas juste. Dire cela n'est pas un comportement professionnel sur le lieu de travail et vous donne l'impression d'être immature. Si vous avez plus de travail que vos collègues, considérez cela comme une opportunité de vous démarquer. Cependant, si les choses sont vraiment déséquilibrées et que vous sentez que vous êtes vraiment traité injustement, vous devrez peut-être y répondre avec tact. Il est toujours préférable de s'asseoir en face à face avec votre patron plutôt que de se plaindre à des collègues.

"Je ne supporte pas mon patron"

Il peut être très facile de penser que vos collègues sont de votre côté. Vous seriez étonné de la vitesse à laquelle ce genre de propos, dits vos collègues, se répand au bureau. Une fois que ces propos remonteront à votre patron, et ce sera le cas,  vous serez confronté à une conversation gênante ou à un patron qui vous demandera des comptes. Cela pourrait même vous coûter votre emploi.

"Ce n'est pas mon travail"

C'est arrivé à tout le monde. Votre patron vous demande de faire quelque chose qui est soit en dessous de votre position, soit tout simplement sans rapport avec ce que vous faites. Mais, lorsque vous jouer la carte "Ce n'est pas mon travail", vous vous dites que vous n'êtes pas un joueur d'équipe. Pour une bonne "étiquette" au bureau, essayez de penser à ces situations différemment. Plutôt que de vous attarder sur le fait de faire quelque chose que vous ne pensez pas être de votre responsabilité, considérez-la comme une opportunité de montrer votre polyvalence et votre volonté de coopérer.

"Nous avons toujours procédé ainsi"

Bien que vous ayez peut-être raison, ce que les autres entendent, c'est que vous êtes résistant au changement et manquez d'agilité. Pourquoi est-ce une mauvaise chose? Parce que le progrès ne peut tout simplement pas se produire si les gens ne sont pas prêts à au moins envisager de changer les choses. Rappelez-vous toujours que ce n'est pas parce que votre entreprise a fait les choses dans un sens dans le passé que c'est la meilleure façon. Il n'y a pas si longtemps, nous utilisions tous aussi l'annuaire téléphonique.

"Vous savez qui embauche?"

Ne dites jamais cela à vos collègues de bureau. Partager cela avec vos collègues peut les amener à se distancer instinctivement de vous, sachant que vous ne ferez plus partie de l'équipe.

"Ils pourraient également divulguer involontairement les informations à votre superviseur, ce qui pourrait expliquer votre manque de productivité et vos absences, entraînant une mauvaise référence ou une invitation à récupérer votre chèque de paie plus tôt que prévu" explique Rosalinda Oropeza Randall.

Ne répandez pas de rumeurs

"Répandez les potins et vous devenez étiqueté comme un potin", affirme Vicky Oliver, auteure du livre de "Bad Bosses, Crazy Coworkers & Other Office Idiots" et "Power Sales Words".

"Les commentaires négatifs sur un collègue à un autre collègue vous feront paraître pire que la personne dont vous parlez, et devinez qui sera celui qui aura l'air mal quand cela reviendra à la personne dont vous parlez?" ajoute Rosalinda Oropeza Randall, experte en étiquette et en vie de bureau et auteure de "Don't Burp in the Boardroom".

N'évoquez pas vos problèmes de relations personnelles

Des détails intimes sur vos relations personnelles peuvent être perçues comme des informations défavorables à votre sujet.

Le partage de détails intimes relève de la catégorie "trop d'informations". Si cela n'améliore pas votre image professionnelle ou n'enrichit pas vos relations au travail, gardez-le pour vous.

Retrouvez également sur Gomytech: